L’ ex Séminaire épiscopal

L’ ex Séminaire épiscopal

La décision de construire un nouveau séminaire pour le diocèse d'Adria – Rovigo est dû à l'évêque Arnaldo speroni degli Alvarotti. En ayant beaucoup au coeur l'éducation du clergé réussit à acheter les bâtiments et les stables du couvent supprimé de S. Augustin.

 Le projet fut confié à l'architecte et prêtre de Vicence Dominique Ciré ( F. BARTOLI, les peintures sculptures et architectures de la ville de Rovigo.Venise, près de Pietro Savioni,1793); ce choix fut dicté probablement par le fait que le Ciré avait déjà travaillé dans le séminaire de Vicence et dans le séminaire de Vérone et en beaucoup d'églises et couvents de la Vénétie entre qui S. Giustina de Padoue aussi. En 1779 il se posa la première pierre, comme il atteste la pierre tombale murée dans l'église de S. Augustin au souvenir de l'événement. Les travaux ne furent pas dirigés par le Ciré, mais la charge fut assignée à Giovan Battista Padrin du Tresto, autre illustration intéressante de prote à qui ils doivent pas mal d'oeuvres dans le Polesine entre lesquels l'église de Villanova del Ghebbo, l'église d'Arquà Polesine et la construction du dôme de la Cathédrale de Rovigo en 1770). Après la mort de Giovan Battista Padrin, l'usine fut dirigée par Giovanni Sabadini jusqu'à la fin des travaux en 1794.

 Arnaldo Speroni degli Alvarotti, de famille noble de Padoue était moine Bénédictin Cassinese de la Congrégation de S. Giustina. Après avoir été pour six ans maître des novices de S. Giorgio Supérieur et puis de S. Paolo fuori le mura (hors les murailles) à Rome, en 1776 fut élu évêque de Adria et Rovigo. Pendant sa charge pastorale il fit ranger aussi au-delà au Séminaire la Cathédrale d'Adria (1776), donc il fit restaurer, entre autre, les immeubles épiscopaux de Rovigo (1788) et de Adria.